L'arrivée du chiot à la maison doit se faire dans le calme : n'en profitez pas pour inviter la famille ou les voisins. Essayez dans la mesure du possible d'aller le chercher dans la matinée, au plus tard en début d'après midi : il aura ainsi du temps devant lui pour faire le tour du propriétaire avant de se retrouver seul pour la nuit.

Si possible dès votre arrivée mettait votre chiot dans le jardin pour qu'il fasse son pipi et faites-le rentrer ensuite dans la maison, il a été habitué comme cela et cela peut aider par la suite.

Laissez-le explorer les locaux, pièce par pièce afin qu'il s'y habitue et y laisse ses odeurs, découvre de nouveaux bruits, de nouvelles sensations, de nouveaux décors. Parlez-lui doucement, rassurez-le mais ne le brusquez jamais.Montrez-lui ensuite son "chez lui": son panier ou couverture,son écuelle,son bol d'eau,ses jouets.

 

   Si vous avez des enfants, il est important de surveiller tout ce petit monde pour le bien du chiot et le votre.

Vous devez poser des limites à ne pas franchir: éviter les cris, que le chiot passe de main en main, que les enfants heureux de son arrivée, par leur exitation lui fasse peur.

Quelques interdits s'avèrent nécessaire: ne pas tirer les poils ou les oreilles, ne pas mettre les doits dans les yeux, ne pas soulever de terre le chiot en le prenant par les pattes avant, laisser le chiot dormir quand il en a envie et le laisser manger tranquillement, le laisser vivre à son rythme.

Si vous prenez le temps d'expliquer les choses à vos enfants, ceux-ci comprennent vite que leur nouveau compagnon est un bébé-chien, fragile, sensible et désemparé.

 

   Ne vous fiez pas aux apparences, le Berger blanc a du caractère et il faut très tôt lui montrer en douceur qui commande.Son éducation commence dès son arrivée à la maison. Ne lui permettez pas, sous prétexte qu'il vient d'arriver, des choses qui lui seront interdites demain !!

 

 La première nuit sera sans doute difficile mais déterminante pour les suivantes : vérifiez qu'il a de l'eau, un jouet, une couverture, éventuellement un peu de croquettes à disposition, ............ une petite caresse et au lit : n'en faites pas plus. Laissez le pleurer et mettez des Boules Quiès, n'allez le voir que si vous entendez réellement qu'il s'affole, faites alors une petite sortie hygiénique mais pas de caresses car il aurait vite compris que ses pleurs attirent les câlins.

Ne vous levez pas le matin sous prétexte qu'il pleure juste à l'heure où toute la famille se réveille : ce n'est pas un réveil-matin et vous ne pourrez pas le régler comme vous voulez !!! Le chiot ne sait pas lire l'heure et comprendra encore une fois que ses cris vous font venir. Au contraire, profitez d'un moment de répit entre deux pleurs pour faire votre apparition, ou en devançant l'heure de réveil normale même si ça dérange un peu vos horaires au début : par la suite, bébé restera calme en vous attendant. Dans tout les cas, les réveils se font généralement vers 6 heures du matin.

 Un chiot de 2 mois dort beaucoup : ne le dérangez jamais pendant ses siestes. Non seulement il en profite pour grandir au calme mais vous en feriez un chiot peureux , ne dormant que d'un oeil.

 

 Ne vous inquiétez pas si votre bébé a le hoquet, cela arrive souvent et n'a aucune conséquence.

 

 Après quelques jours de découverte mutuelle, il faut bien penser aux choses sérieuses : l'éducation proprement dite doit commencer sans tarder. Il y a quelques règles à observer qui sont expliquées en détail à la rubrique Education.

Beaucoup de personnes sont un peu " paniquées" lorsque le chiot arrive : est ce que je vais bien faire ? est ce que ceci ou cela est normal ? .......

   Je crois tout simplement qu'il faut accepter le chiot comme un nouveau membre de la famille avec comme objectif d'en faire un adulte bien dans ses poils. La comparaison va peut être vous sembler équivoque mais vous vous êtes posés de telles questions quand vos enfants sont nés et leur éducation leur a montré ce qui était permis ou défendu. Faites pareil avec votre boule de poils, montrez lui tout de suite quelles sont les règles du jeu dans votre famille: il vous mordille les mains, chez nous c'est interdit; il essaie de vous croquer le mollet, pas de ça chez nous ; il quémande à table, pareil et pour toutes les règles de bases vous appliquez la même logique. En gardant toujours à l'esprit que vous avez affaire à un bébé qui vient de perdre sa mère et sa famille d'origine et qui cherche à se repositionner.

 

Retour accueil

Retour conseils

  Conception et management par indgeldesign © 2004-2011 INDGELDESIGN