" Aux qualités qu'on exige d'un chien, connaissez-vous beaucoup de maîtres dignes d'être adoptés ? "
                                                                                        
Beaumarchais

 Généralités

 Toujours travailler dans le calme et prenez le temps, pas de travail en vitesse, entre "2 portes" ou entre 2 courses ou lorsque la maison est pleine de monde.

  Patience, patience, n'essayez pas de brûler les étapes, n'apprenez pas le coucher avant le assis, n'allez pas en forêt ou dans les champs pour le rappel si vous ne l'avez pas encore obtenu dans le jardin, n'apprenez rien de nouveau si vous sentez que les bases ne sont pas acquises.

 Récompensez toujours votre chien lorsqu'il a bien travaillé et ayez un visage souriant, heureux : ce qu'il fait , il ne le fait que pour vous faire plaisir, alors montrez lui que vous êtes content de lui !!

 Lorsque vous donnez un ordre, donnez le de façon courte et précise, il faut que vous soyez convaincu que votre chien doit vous obéir. Votre conviction passera donc dans l'intonation de la voix et votre berger blanc saura qu'il a affaire au chef. Avec les phrases du genre : "viens mon Toutou, vient voir maman... !", Toutou comprendra que maman peut toujours attendre !!!

Un Berger blanc passe sa vie à vous faire plaisir, l'éducation sera donc facilitée par le biais des récompenses et des démonstrations affectives.

   Langage

Ne pas oublier que le chien "comprend" davantage l'intonation donnée aux mots plutôt que leur sens.

Un "Non " est efficace que s'il est dit sur un ton ferme, sans équivoque.

Privilégier le langage gestuel. La main est l'outil idéal pour communiquer avec son chien. Elle doit être utilisée pour les caresses, les félicitations et pour accompagner le chien lors de son éducation de base.

      exemple: écarter vos bras tout en vous baissant pour inciter le chiot à revenir vers vous (rappel).

Associer également le geste à l'ordre donné pour réprimander le chien qui ne s'exécute pas.

      exemple: en cas de rebellion ou de crise d'ado un peu marquée, le prendre par la peau du cou sans tirer (geste naturel fait par la mère) et le secouer en prononçant un " Non !" ferme

 

  Le jeu

Il est à la base de toute éducation.

Utiliser une balle (de tennis) lors de ses séances d'éducation par exemple. Elle sert de récompense lors d'un exercice réussi, mais aussi pour travailler le rapport d'objet.

Ne pas faire des séances d'éducation trop longues, mais répétitives. Au bout d'un quart d'heure, l'attention baisse.

 

  Les ordres qui sauvent

 " Au pied !"  un chien qui répond à cet ordre peut être considéré comme bien éduqué ! Cela peut sauver la vie de votre compagnon. Une des techniques consiste à utiliser une longe (laisse de 8 à 10 m) qui vous permet à tout moment de faire revenir votre chien à vos pieds s'il n'exécute pas l'ordre de lui-même. N' oubliez pas la longe lors de vos promenades avec votre chiot.

 "Pas bouger !"  encore un ordre difficile à obtenir sans séances répétitives, mais vital pour votre chien.

      exemple : un chien ne doit jamais sortir de la voiture sans en avoir eu l'ordre. Il risque de se faire écraser.

  Sa place dans la famille

 Au sein de la meute, le chien occupe une place précise qui lui est dictée par son âge, son sexe, sa corpulence et son caractère. Pour être accepté par le groupe, il doit se soumettre à certaines règles. A vous de les connaître !

 "C'est moi le chef !", telle devra être votre devise. L'erreur classique consiste à le laisser devenir votre égal, une situation utopique dans le monde du chien où seules deux alternatives existent :

Dominant (le chef) ou Dominé ( tous les autres) !

Si vous allez à l'encontre de cette loi ancestrale, le chien sera incapable de trouver sa place au sein de sa famille d'accueil. Les conséquences sont souvent désastreuses pour vous-même et pour l'animal.


Alors n'oubliez jamais que c'est vous et vous seul qui êtes le chef de la meute !

 

Retour accueil

Retour conseils

  Conception et management par indgeldesign © 2004-2011 INDGELDESIGN